L’ENISE choisit ALOER pour gérer ses stocks de poudres métalliques

 ENISE : École Nationale d'Ingénieurs de Saint-Étienne

L’ENISE sélectionne ALOER Consultants pour une mission de conseil et d’expertise de gestion des stocks de son laboratoire de fabrication additive (impression 3D)

Depuis 1961, l’ENISE – École Natio­nale d’In­gé­nieurs de Saint-Étienne – dis­pense des for­ma­tions en génie méca­nique et génie civil avec pour par­ti­cu­la­ri­tés l’orientation concrète et ter­rain de ses futurs ingé­nieurs et une forte sen­si­bi­li­sa­tion à la tech­no­lo­gie et à l’innovation. Ain­si, l’ENISE offre notam­ment à ses pro­fes­seurs cher­cheurs et à ses futurs doc­to­rants un ensemble d’équipements pour la Fabri­ca­tion Addi­tive. Ces équi­pe­ments allant de la fabri­ca­tion de la poudre au pro­duit final, l’É­cole pos­sède aus­si notam­ment une exper­tise recon­nue dans ces nou­veaux pro­cé­dés de fabri­ca­tion en impres­sion 3D* à base de poudres métal­liques, la pla­te­forme ADDIFAB.

Un logiciel de gestion de stocks adapté

« Au fil du temps et en pré­sence d’un lieu de sto­ckage mal adap­té, les poudres métal­liques se trou­vaient en carence de ges­tion contrô­lée fine des opé­ra­tions phy­siques et admi­nis­tra­tives. Nous avions une ges­tion de stock mini­ma­liste, sans réel his­to­rique ni tra­ça­bi­li­té », constate Patrick Baert, à l’initiative du pro­jet et Res­pon­sable de la pla­te­forme ADDIFAB.

« Au prin­temps 2015, avec Vincent Loza­no, notre DSI, nous avons éta­bli une expres­sion de besoins et ren­con­tré Étienne Georges, diri­geant d’ALOER et ancien élève de l’ENISE. Après une phase de diag­nos­tic et d’analyse, déci­sion est prise d’associer une appli­ca­tion dédiée à notre nou­veau local d’entreposage à accès contrô­lé et de faire déve­lop­per en juin 2015 un logi­ciel de ges­tion de stocks. Nous sou­hai­tions une appli­ca­tion au juste néces­saire, bien ciblée et tota­le­ment inté­grée à notre intra­net », ajoute Patrick Baert.

Traçabilité, étiquetage FDS et suivi des stocks assurés

« Le pro­jet a consom­mé une tren­taine de jours pour une recette et une mise en pro­duc­tion en novembre 2015. Les modules livrés répondent bien aux fonc­tion­na­li­tés défi­nies dans le dos­sier d’analyse détaillée et ce, dans le res­pect des stan­dards infor­ma­tiques de l’ENISE. Aujourd’hui, nous sommes assu­rés de la tra­ça­bi­li­té de l’utilisation de nos poudres métal­liques, de l’étiquetage aux normes d’affichage de sécu­ri­té (éti­que­tage aux normes FDS – Fiches de Don­nées de Sécu­ri­té), du sui­vi de l’état de nos stocks, et de la connexion avec nos balances de pesées et lec­teurs code-barres » pré­cise Vincent Loza­no, Direc­teur des sys­tèmes d’in­for­ma­tion de l’ENISE.

« En tant qu’ancien élève de l’ENISE, c’est un véri­table retour aux sources et un plai­sir non dis­si­mu­lé de faire béné­fi­cier à mon tour de mes com­pé­tences acquises sur le ter­rain et dans les entre­pôts tout au long de ces années qui me séparent de mes études à Saint Étienne » ajoute Étienne Georges, diri­geant d’ALOER.

*La fabri­ca­tion addi­tive, plus connue sous le nom d’impression 3D, est un pro­ces­sus de fabri­ca­tion qui trans­forme un modèle 3D en un objet phy­sique, en assem­blant des couches suc­ces­sives de matériau. 

A propos de l’ENISE – École Nationale d’Ingénieurs de Saint-Étienne

Depuis 1961, plus de 4000 ingé­nieurs et doc­teurs ont été for­més à l’ENISE. Ils dirigent des équipes ou des entre­prises, dans le domaine des trans­ports, de l’énergie, de la san­té, mais aus­si dans la construc­tion d’ouvrages et de bâti­ments. Les deux dis­ci­plines de l’ENISE, le génie méca­nique et le génie civil, sont aujourd’hui lar­ge­ment recon­nues dans le milieu des entre­prises. L’ENISE, membre du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supé­rieur « Uni­ver­si­té de Lyon », est plei­ne­ment inté­grée dans son ter­ri­toire où elle offre une pano­plie impor­tante de for­ma­tions et une acti­vi­té de recherche inter­na­tio­na­le­ment reconnue.

  Télé­char­gez le Com­mu­ni­qué de presse