Gestion de la demande – définition

Gestion de la demande - définition

La gestion de la demande, colonne vertébrale de la Supply Chain

  La ges­tion de la demande doit abou­tir à la satis­fac­tion des clients finaux, tout en ren­dant pérenne l’ensemble des pro­ces­sus internes contributeurs. 

La demande englobe l’ensemble des besoins expri­més par les clients :

  • de façon pré­vi­sion­nelle : les pré­vi­sions, la demande future non encore confirmée,
  • de façon ferme : les com­mandes confir­mées en quan­ti­té et délai.

La ges­tion de la demande englobe quant à elle, l’ensemble des tâches néces­saires pour opti­mi­ser la réponse de l’entreprise à la demande et satis­faire les clients.

  Ce pro­ces­sus de ges­tion de la demande néces­site la mise en place des réunions de déci­sion (PIC - Plan Indus­triel et Com­mer­cial ou Sales and Ope­ra­tion Plan­ning S&OP) consen­suelle entre les dif­fé­rentes direc­tions de l’entreprise. Mais aus­si, la mise en place des sous-pro­ces­sus néces­saires pour la per­for­mance finale : appro­vi­sion­ne­ments, pla­ni­fi­ca­tion, ordon­nan­ce­ment, et des indi­ca­teurs de sui­vi associés. 

Les outils infor­ma­tiques pour­ront alors tra­duire la demande en besoins internes, en termes de com­po­sants, eux-mêmes à pro­duire ou à ache­ter auprès des four­nis­seurs, en termes d’heures machines et d’heures main d’œuvre pour hono­rer la demande en délai et quantité. 

Pour gérer au mieux la demande, divers logiciels peuvent aider le Supply Chain Manager

  • Les ERP (Entre­prise Res­source Plan­ning) : capables de gérer les pré­vi­sions, et de cal­cu­ler à par­tir de celles-ci les besoins induits en com­po­sants. Ce sont des spé­cia­listes du CBN (Cal­cul du Besoin Net) à par­tir de pré­vi­sions qui peuvent être construites hors de l’outil lui-même, soit dans EXCEL, soit dans un outil spé­ci­fique, et de des­cendre via les gammes et struc­tures les cal­culs de res­sources nécessaires.
  • Les APS (Advan­ced Plan­ning Sys­tem) : les outils spé­cia­listes pour construire les pré­vi­sions et décli­ner les besoins. Ils visent l’optimisation du taux de ser­vice et le meilleur enga­ge­ment finan­cier de l’entreprise.
  • Les outils d’ordonnancement, pour pla­ni­fier au plus fin, les com­mandes et les ordres en semi-finis confir­més, sur les outils de production.

 

 

« Back to Glossary Index