ERP – Enterprise Resource Planning – définition

Enterprise Resource Planning – ERP

ERPEnter­prise Resource Plan­ning ou PGI pour Pro­gi­ciel de Ges­tion Inté­gré en fran­çais. L’ERP est un ensemble de logi­ciels inté­grant les prin­ci­pales fonc­tions néces­saires à la ges­tion des flux et des pro­cé­dures de l’entreprise.

Les fonctions classiques de tout ERP  permettent de gérer

  • les achats et les ventes
  • la comp­ta­bi­li­té et la finance
  • la pro­duc­tion et la distribution
  • les stocks et la logistique
  • la paie et les res­sources humaines

Tout ERP accède à des ressources communes, en particulier à des bases de données

L’ERP a pour voca­tion d’être l’ou­til unique par lequel les dif­fé­rents dépar­te­ments de l’en­tre­prise (admi­nis­tra­tif, comp­ta­bi­li­té et finance, ventes, pro­duc­tion, res­sources humaines…) sont mis en rela­tion via l’informatique.

L’ERP va auto­ma­ti­ser des pro­ces­sus hori­zon­taux ou trans­verses, gérer des work­flows, col­lec­ter et agré­ger des don­nées de nature diverse (don­nées client, pro­duit…). Il va per­mettre de stan­dar­di­ser des tâches ou des fonc­tions de base d’une entre­prise (le trai­te­ment des com­mandes par exemple). Dans l’i­déal, il per­met de déve­lop­per une vision d’en­semble de l’ac­ti­vi­té de l’en­tre­prise, notam­ment en éva­luant sa per­for­mance financière.

Si la majo­ri­té des pro­gi­ciels du mar­ché sont des solu­tions géné­ra­listes, il existe des ERP dédiés à des métiers ou à des indus­tries spécifiques

En effet, le mode de pro­duc­tion de portes d’au­to­mo­biles, d’ailes d’avions, de cha­riots élé­va­teurs ou de bicy­clettes n’a rien en com­mun avec la fabri­ca­tion de vac­cins anti-grip­paux, de pro­duits de nutri­tion paren­té­rale, de crèmes cos­mé­tiques, ni même de déter­gents, de ver­nis ou de jus de fruits. Ces pro­duc­tions* sont en outre assu­jet­ties à des contraintes d’ordre régle­men­taire dont la tra­ça­bi­li­té totale.

Au-delà de la ges­tion de la qua­li­té, la tra­ça­bi­li­té totale répond à des enjeux stra­té­giques pour les entre­prises, juri­diques donc, mais aus­si finan­ciers, logis­tiques, com­mer­ciaux et marketing.

L’on parle alors de pro­duc­tions* à par­tir de recettes ou de for­mu­la­tions ou encore de pro­cess batch.

 

« Back to Glossary Index