Préparation de commande – définition

Qu’est-ce que la préparation de commande ?

La pré­pa­ra­tion de com­mande ras­semble les acti­vi­tés de pré­lè­ve­ment des articles dans le sto­ckage (pla­te­forme, stock usine, maga­sins). Vient ensuite le regrou­pe­ment des articles avant leur expé­di­tion au client, dans les quan­ti­tés sou­hai­tées par ce dernier.

  Preparation de commande-Photo_by_ eduardo-sanchez-Unsplash

 

Cette opé­ra­tion cru­ciale et à valeur ajou­tée non négli­geable, est aujourd’hui au centre des pré­oc­cu­pa­tions des entre­prises. Les WMS – Ware­house Mana­ge­ment Sys­tem les aident dans leur recherche de pro­duc­ti­vi­té (nombre de lignes de com­mandes pré­pa­rées par pré­pa­ra­teur) et de fia­bi­li­té (% de lignes de com­mandes sans erreur (quan­ti­té ou réfé­rence article).

Les types de préparation de commande

Il existe dif­fé­rents types de pré­pa­ra­tion de com­mande (picking, écla­te­ment, par com­mande, mul­ti-com­mandes, posi­tion­ne­ment du tri…),  plu­sieurs modes (gui­dage vocal, radio,…). Et enfin, plu­sieurs types de regrou­pe­ments avec eux-aus­si plu­sieurs tech­niques sont disponibles.

Picking

  • L’opérateur ou le pré­pa­ra­teur de com­mandes se déplace jusqu’à l’emplacement de sto­ckage pour pré­le­ver le pro­duit et consti­tuer la commande

  • Mono-Com­mande Pick and pack : il pré­pare com­mande par com­mande (une seule com­mande à la fois sur l’ensemble des zones, ou une com­mande à la fois sur une zone don­née, com­plé­tée par un autre opé­ra­teur sur une autre zone) en posant les articles pré­le­vés dans le colis
  • Mul­ti-com­mandes ou pré­lè­ve­ments grou­pés Pick then pack : plu­sieurs com­mandes pré­le­vées en même temps (mas­si­fi­ca­tion des pré­lè­ve­ments), avec une opé­ra­tion de tri au final pour com­po­si­tion du colis client

Dans les grosses struc­tures de sto­ckage, il est pos­sible d’ins­tal­ler des convoyeurs munis de gares. Ils per­mettent de can­ton­ner les pré­pa­ra­teurs de com­mandes à des zones de dimen­sions res­treintes et de leur pro­po­ser une pré­pa­ra­tion colis par colis. Le convoyeur arrête le colis dans les gares des­ser­vant les zones conte­nant un ou plu­sieurs articles à pré­le­ver. Une fois les articles dis­po­sés dans le colis, celui-ci reprend la file sur le convoyeur jusqu’à la der­nière gare de prélèvement. 

Avant expé­di­tion, un contrôle pon­dé­ral auto­ma­tique éva­cue sur une voie de contrôle manuel, les colis dont le poids brut ne cor­res­pond pas au poids brut total théo­rique. Ce sys­tème piè­ge­ra les erreurs de pro­duit, les pro­duits man­quants… sauf si le poids total reste égal au poids théo­rique avec la marge de tolérance. 

Ce contrôle est néan­moins le garant du taux faible d’erreur de pré­pa­ra­tion, et de la satis­fac­tion du client.

Mise en place de convoyeurs et de systèmes automatiques

Il vous fau­dra en prio­ri­té dis­po­ser des bonnes don­nées tech­niques de cha­cun des produits :

  • Dimen­sions, soit Lar­geur, Hau­teur et Pro­fon­deur, poids
  • Carac­té­ris­tiques spé­ci­fiques : den­si­té, pro­duit dan­ge­reux pour la bonne uti­li­sa­tion des zones de sto­ckage et le cal­cul au plus juste des poids théo­riques des colis seront renseignées

A noter : l’équipement de contrôle pour­ra aus­si ser­vir au ren­sei­gne­ment des don­nées des pro­duits dans la fiche article. 

Le sys­tème de convoyeur com­mu­né­ment appe­lé tran­si­tique est relié au WMS par un sys­tème WCS – Ware­house Control Sys­tem pour le pilo­tage des gares, de la vitesse, des arrêts. 

Les colis peuvent être lan­cés en PICK and PACK avec le BL (pré-coli­sage). Seuls les articles pré­sents dans l’entrepôt au moment du lan­ce­ment du BL pour­ront être pré­le­vés, ou lan­cés avec la com­mande. Tout article pré­sent au moment de la pré­pa­ra­tion pour­ra être ajou­té au colis (coli­sage en fin de préparation). 

De plus, les sys­tèmes peuvent défi­nir la taille des car­tons à uti­li­ser selon les don­nées des articles se trou­vant sur la com­mande. Des armoires de sto­ckage, des trans­sto­ckeurs peuvent aus­si com­plé­ter la tran­si­tique de l’entreprise. Ces équi­pe­ments dis­posent géné­ra­le­ment de leur propre WMS, inter­fa­çable avec le WMS central. 

  • Écla­te­ment : dès récep­tion d’une com­mande four­nis­seur, celle-ci est écla­tée sur dif­fé­rentes palettes, repré­sen­tant cha­cune une com­mande d’un client.

Les types de guidage

  • Par éti­quette : le bon de pré­pa­ra­tion com­porte autant d’étiquettes que de types articles à pré­le­ver. Les éti­quettes reprennent N° colis, nom ou code client, N° com­mande, code empla­ce­ment ou adresse et code article à pré­le­ver. Ain­si, elles sont ordon­nées selon l’ordre de pré­lè­ve­ment, et servent en sor­tie à la confec­tion du BL.

  • Par ter­mi­nal et radio : un ter­mi­nal por­ta­tif com­prend l’ensemble des infor­ma­tions néces­saires pour le pré­lè­ve­ment (éti­quettes reprennent N° colis, nom ou code client, N° com­mande, code empla­ce­ment ou adresse à pré­le­ver, code article ou non si pré­lè­ve­ment à l’emplacement uni­que­ment). L’o­pé­ra­teur valide le pré­lè­ve­ment, soit manuel­le­ment, soit par lec­ture d’un code à barre (pré­pa­ra­tion radio). La vali­da­tion du pré­lè­ve­ment déclen­che­ra le pré­lè­ve­ment suivant.

  • Par casque ou vocal : les infor­ma­tions néces­saires sont don­nées à l’opérateur via un casque. Une fois le pré­lè­ve­ment fait, l’opérateur le confirme ora­le­ment pour pas­ser au pré­lè­ve­ment sui­vant. Des codes détrom­peurs sont deman­dés pour la véri­fi­ca­tion des infor­ma­tions de pré­lè­ve­ment. Ce mode est majo­ri­taire aujourd’hui sur les grandes exploi­ta­tions. Fiable, facile à mettre en œuvre (l’en­re­gis­tre­ment de la voix du pré­pa­ra­teur néces­site envi­ron 30 minutes), il néces­site d’une for­ma­tion légère.

  • Par lumière de cou­leur ou pick to light : un sys­tème lumi­neux indique l’emplacement sur lequel pré­le­ver. Cha­cun des empla­ce­ments com­prend aus­si un affi­cheur qui donne la quan­ti­té à pré­le­ver. En outre, ce mode est adap­té aux petites pièces (com­po­sants élec­triques, élec­tro­niques par exemple) sto­ckées en tiroir ou alvéoles nom­breux sur un espace réduit. Un bou­ton per­met sur chaque empla­ce­ment de vali­der le prélèvement.

Dans une même entre­prise, les dif­fé­rentes méthodes et modes peuvent être déployés sur dif­fé­rentes zones. En effet, un même entre­pôt pour­ra être méca­ni­sé par­tiel­le­ment : convoyeur ou armoires ou trans­sto­ckeur. Et il dis­po­se­ra aus­si de zones de pré­lè­ve­ments manuels pour des élé­ments gros gaba­rits par exemple. 

 

« Back to Glossary Index