Flux de la Supply Chain – définition

Les flux d’entreprise au sens de la Supply Chain

L’analyse des flux d’entreprise au sens de la Supply Chain prend en compte l’ensemble des flux présents au sein de l’entreprise :

  • Flux physiques des matières : matières premières, semi-finis et produits finis
  • Flux d’information : papier, informatiques (mails, fichiers partagés ou via progiciel)
  • Flux financiers en jeu : valorisation des stocks et des opérations de transformation, de contrôle de chacune des étapes

Des outils pour étudier les flux d’entreprise existent

Parmi les différents outils permettant l’étude des flux d’entreprise, on retiendra notamment :

  • Les cartographies des flux physiques : dresser les flux matières sur un plan d’usine
  • Les cartographies des processus : dresser l’enchaînement des processus (voir définition glossaire) qui permettent de satisfaire la demande client : entre sa demande et la facturation de sa livraison, lister les processus entrant en jeu et les décortiquer étape par étape. A noter que toute entreprise ayant un jour satisfait aux exigences de la norme ISO9001 version 2008 dispose d’une cartographie des processus en bonne et due forme, chacun de ces processus étant challengé par quelques indicateurs de performance
  • Les analyses VSM (voir fiche outil) qui analysent dans un processus défini chacune des étapes en séparant les temps à valeur ajoutée des temps sans valeur ajoutée, dans le but de réduire ces derniers. Ces cartographies détaillent l’ensemble des caractéristiques produits (productivité, taux de second choix, rebuts, rendement, gamme standard,…)
  • Les cartographies applicatives, qui proposent de schématiser l’échange des données informatiques, en répertoriant pour chaque application présente (ERP, CRM, APS, WMS, TMS,…) qui traite quelle donnée, la reçoit de qui et l’envoie à qui une fois le traitement réalisé, qui en sont les utilisateurs, quels en sont les modes d’échanges (mode d’échanges, type de fichiers, fréquence d’échanges)

Par flux, on entend aussi le mode de flux de production suivi par les produits

Sont-ils fabriqués en flux poussés (MRP qui propose de produire à partir des prévisions pour une mise en stock MTS : Make To Stock) ou en flux tirés (on attend la commande pour produire, on parle alors de MTO : Make To Order), un mixe des deux sur une partie des étapes (différenciation retardée, ATO ou Assemble To Order), chacun de ces types de gestion ayant un impact sur les points de découplage du stock nécessaire pour livrer le client.

Dresser une Supply Chain efficace impose de s’attarder sur l’ensemble des flux, des modes de flux listés ci-dessus et de les étudier par famille d’articles, par article… en veillant aux contraintes des ateliers, des machines, des capacités en général.

 

« Back to Glossary Index