Les outils PIC sont-ils intégrés aux ERP ? Thibaud Dilly – Lampe Berger International

Thibaud DILLY, Chef de projet informatique au sein de la société Lampe Berger International a rédigé sa thèse professionnelle – Les outils PIC sont-ils intégrés aux ERP ? – courant 2016. Il a validé son Master Spécialisé Chef de Projet ERP au CESI de Rouen.

C’est fin 2015 qu’il se voit confier par sa DSI, la recherche d’une solution APS pour pallier à des difficultés de production d’une nouvelle gamme de produits.

Les outils PIC sont-ils intégrés aux ERP ?

Introduction

« Le sujet de cette thèse s’est finalement imposé de lui-même. En 2015, dans mon entreprise, le Groupe Lampe Berger International, nous avons implémenté un nouvel ERP : Divalto. Projet difficile, passionnant, dans lequel j’étais intervenu de manière ponctuelle. Nous avons passé du temps à fiabiliser ce nouvel outil sur la gestion de production, les données techniques, les nomenclatures et les différents processus d’approvisionnement, d’ordonnancement et de la gestion de stock.

Fin 2015, suite au lancement d’une nouvelle gamme de produits, l’équipe production s’est retrouvée dans une situation difficile pour parvenir à produire les quantités prévues. Notre nouvel ERP était-il déficient sur une vision à long terme ? Ce problème révélait-il des failles dans l’organisation de notre planification ? Fallait-il investir dans un nouvel outil ? Tel fut le point de départ du travail que je vais vous présenter. »

Le PIC, Plan Industriel et Commercial

Le Plan Industriel et Commercial est une projection de la demande, de la production et des ressources nécessaires sur le long terme. Il s’élabore au cours d’un processus appelé S&OP, Sales and Operations Planning. Avec le PIC, on travaille sur le long terme, mais avec l’ERP, Entreprise Resources Programming, on travaille sur le court et moyen termes.

Le PIC est une étape amont de la méthode MRP, cette méthode permet de calculer les besoins de l’entreprise afin de répondre à la demande de ses clients. Elle a eu une influence indiscutable sur la création des ERP, en tout cas de ceux dont l’origine est liée à la production. Mais si l’ERP a su parfaitement intégrer le calcul des besoins, a-t-il réussi à intégrer l’élaboration du PIC ?

On se posera donc les questions suivantes :

  • Quel est exactement ce processus S&OP ?
  • Quels en sont les acteurs ?
  • Quels sont les outils qui peuvent soutenir ce processus ?
  • Comment le mettre en œuvre dans l’entreprise ?
  • Quelles relations ces outils entretiennent-ils avec les ERP ?

PIC et  PDP, Plan Directeur de Production

  Dans une première partie, l’état de l’art, nous verrons la naissance des ERP et comment la gestion de la production a su tirer parti des avancées technologiques et conceptuelles. Il sera important de bien comprendre la méthode MRP, le fonctionnement du calcul des besoins, car le résultat de ce calcul a une énorme incidence sur les approvisionnements, la gestion de stock, et pour l’entreprise dans son ensemble.

Comme toute méthode, elle a ses avantages et ses inconvénients, nous tenterons de comprendre comment le PIC a pu permettre de repousser ses limites. Nous ferons donc une description détaillée du PIC et de son corollaire, le PDP, Plan Directeur de Production, en mettant peu à peu l’accent sur le processus de leur élaboration. L’étude de ce processus stratégique retiendra toute notre attention.

Mise en place d’un processus S&OP

  Dans la seconde partie, l’analyse de l’existant, nous verrons à travers un certain nombre d’exemples, en s’appuyant sur des articles de presse, sur des interviews réalisées auprès d’experts de la planification, de la Supply Chain et des ERP, et sur ma propre expérience chez Lampe Berger, comment les entreprises se sont adaptées, comment elles mettent en place avec plus ou moins de succès ce processus S&OP, pour équilibrer le mieux possible, dans une optique stratégique, les besoins et les ressources. Nous listerons les différents objectifs du point de vue des managers.

Nous chercherons qui sont les acteurs majeurs de ce processus, comment ils devront travailler ensemble, à travers un partage d’informations élaborées et un enchaînement précis d’étapes, de validations et d’arbitrages. Nous verrons quels peuvent être les facteurs du succès et les écueils à éviter. Nous distinguerons les différents niveaux de maturités dans les processus S&OP selon les entreprises et aussi en fonction du secteur d’activité concerné.

Bien sûr, nous étudierons les outils du marché, ce qui les différencie, comment les choisir, comment les implémenter et comment les intégrer à l’ERP.

Ma vision du processus S&OP

Pour finir, dans une troisième partie, je répondrai de manière personnelle à la problématique. Je proposerai ma vision du processus S&OP et je reviendrai en particulier sur les différents éléments qui le constituent : les données d’entrée, les étapes, les acteurs et enfin les outils.

Pour finir, je proposerai mes conseils pour un projet de mise en place du processus S&OP.

  Lire la thèse de Thibaud DILLY  Les outils PIC sont-ils intégrés aux ERP ?