Slotting – définition

Illustration définition Slotting en Logistique

Qu’est-ce que le Slotting ?

  Slot­ting, terme anglais pour dési­gner l’opé­ra­tion d’optimisation du plan stock :

  • dis­po­ser les articles aux empla­ce­ments les plus adap­tés en fonc­tion de leurs cri­tères phy­siques (taille, poids)
  • mais sur­tout en fonc­tion de leur classe de rota­tion classe ABC afin d’optimiser les prélèvements.

Les atouts d’une stratégie de stockage d’entrepôt optimale ?

Un prélèvement plus rapide et moins d’erreurs

Sto­cker les pro­duits par type, taille, poids, etc… et aus­si, en fonc­tion de leur classe de rota­tion ABC per­met un picking plus rapide pour les préparateurs : 

  • il n’y a plus lieu de cher­cher où se trouvent les articles
  • les pré­pa­ra­teurs se concentrent alors sur la vitesse de pré­lè­ve­ment et non sur la loca­li­sa­tion du bon article

Une capacité de stockage optimisée

Le slot­ting per­met sou­vent d’i­den­ti­fier les oppor­tu­ni­tés d’ac­croitre la capa­ci­té de stockage. 

  Et si l’en­tre­pôt « semble » plein ?

Repen­ser la façon dont les articles sont sto­ckés est un excellent moyen de « rega­gner » de l’es­pace néces­saire. Prendre le temps d’op­ti­mi­ser votre entre­pôt signi­fie repor­ter son expan­sion ou l’ac­qui­si­tion d’un entre­pôt supplémentaire. 

Une réduction des frais de stockage

  Opti­mi­ser l’es­pace d’en­tre­pôt exis­tant et en amé­lio­rer les pro­ces­sus, c’est aus­si réduire les coûts de sto­ckage glo­baux : pas d’embauche ni de loca­tion d’es­pace d’en­tre­pôt supplémentaires . 

Les logiciels de Slotting Management System

Si le slot­ting repré­sente un pro­jet majeur qui néces­site du temps et une amé­lio­ra­tion conti­nue, il peut pro­fi­ter à l’en­tre­prise et avoir un impact posi­tif sur ses résul­tats.

  Cer­tains appli­ca­tifs et logi­ciels du mar­ché tels les WMS (mais aus­si cer­tains ERP) sont équi­pés d’une fonc­tion­na­li­té « slot­ting ». Elle per­met de remettre en ques­tion le plan de stock en fonc­tion des ventes et des pré­pa­ra­tions consta­tées sur une période pas­sée don­née (6 mois, 1 an) mais aus­si sur les ventes et les pré­pa­ra­tions futures qui sont liées aux pré­vi­sions.

 

 

« Back to Glossary Index