KPI’s ou Key Performance Indicator – définition

KPI’s ou Indicateur Clé de Performance

Des indicateurs permettent le suivi de la performance de chacun des processus (ou maillons) de la Supply Chain.

Les indicateurs clés de performance fréquents

  • Taux de service

Mesurer la performance de livraison en réponse à une demande client : livrer les quantités demandées à la date souhaitée.

  • Taux de Service Interne : entre deux maillons de la Supply Chain, entre 2 ateliers qui se succèdent dans la production
  • Taux de Service Clients :

. Perçu par le client lui-même : Taux de service qui sera mesuré sur les données perçues par le client : quantité réellement reçue, date de réception dans les locaux du client ; données mesurées par le client ou transmises par le transporteur

. Calculé par rapport au délai de livraison moyen connu entre le départ usine et la livraison chez le client

Plusieurs façons de calculer le taux de service

  • Tout d’abord déterminer les fourchettes d’acceptation en quantité et en date, par exemple quantité à +/-5%, livraison à -1/+0J, données qui peuvent être discutées avec le client final
  • Calculer le taux de service demandé (par rapport à la demande initiale du client) et le taux de service promis (par rapport aux quantités et aux dates confirmées par l’entreprise ou l’atelier amont, et prendre des actions pour que le taux de service demandé s’améliore lui aussi
  • Certains clients peuvent être stratégiques et le taux de service visé pour ces clients peut être très proche de 100%, ce qui sous-entend qu’en cas de difficulté, ils seront traités en priorité
  • Calculer des taux de service à la ligne de commande, ou à la commande
  • Taux de service fournisseur

Sur la base des mêmes calculs, en se positionnant en tant que client de notre fournisseur

  • Taux qualité fournisseur

Pour mesurer ici la qualité des livraisons d’un fournisseur donné, ce taux peut se calculer sur plusieurs critères : aspect des livraisons, qualité des produits livrés, certification du fournisseur, nombre de réclamations produit ayant engendré des impacts en production,…

  • Taux de confirmation

Mesurer la capacité de l’entreprise à confirmer une demande d’un client : commande ou demande

Ce taux se mesure par l’évolution de la demande/commande dans le circuit manuel ou informatique : demande /commande client reçue ou temps passé pour confirmation au client. Il conviendra de mesurer ensuite le % de demandes/commandes confirmées dans le délai souhaité (par exemple inscrire comme bonne toute commande confirmée en 24h maxi)

  • Fiabilité des prévisions

Mesurer en fin de période la fiabilité des prévisions par rapport aux commandes réellement reçues et livrées. Faire attention ici aux mailles de la prévision ( à la famille, au secteur) et à celles des ventes (à l’article, au client), à la prise en compte ou non des commandes reçues non encore livrées sur la période concernée. Par exemple, mettre en place les indicateurs MAPE (Mean Absolute Percentage Error) et WAPE (Weighted Absolute Percentage Error) (voir définitions glossaire)

  • % de commandes livrées complètes

Mesurer le % de commandes livrées en 1 seule fois et dans le délai par rapport au nombre total de commandes (OTIF : On Time In Full) ; dans l’objectif de réduire les coûts de transports, et de mesurer la vision qu’à le client de notre capacité à le livrer.

  • Taux de réalisation du budget

Mesurer la réalisation mois par mois des ventes par rapport au budget initial. Avec les mêmes précautions que pour le suivi des prévisions

  • Niveaux des stocks

Mesurer le niveau des stocks selon différents critères de tri :

         En quantité : exprimés en volumes (Tonnes, pièces, kg, nombre…) et en € (valorisés au prix d’achat ou au prix de revient)

  • Par famille : matières premières, semi-finis, produits finis
  • Par secteur de vente voire par clients
  • Par âge : selon la date de mise en stock, en vue de leur décote
  • Par classe ABC : A très vendu, B moyennement vendu, C peu vendu avec des niveaux de classification à définir (Voir fiche outil)
  • Par typologie de stock : stock bon, en quarantaine ou en cours d’analyse, déclassé, rebuts

En couverture : jours/semaines/mois :

  • Par rapport aux quantités vendues ou consommées sur Ordre de fabrication sur la période précédente (mois ou trimestre ou semestre ou année)
  • Par rapport aux quantités prévues en vente (et en consommation sur Ordre de Fabrication pour satisfaire les ventes prévues) sur les prochains mois

  • Taux de rotation des stocks

Mesurer le taux de renouvellement du stock pour réaliser le chiffre d’affaires dans une période donnée

  • L’âge du stock

Mesurer la durée moyenne pendant laquelle les produits (Matières premières, semi-finis et produits finis restent en stock)

  • Coût du stock

Coût des matières et produits stockés, mais aussi coût du stockage avec une estimation de ce coût par rapport à l’âge du stock et aux nombre de mouvements dans le stock

  • Taux de rupture

Mesurer sur une période donnée le nombre de fois où il a été impossible de livrer ou de produire par manque d’un produit fini ou d’un composant.

  • Taux de justesse des inventaires

Mesurer l’écart de stock en % de la quantité ou de la valorisation, entre le stock inventorié et le stock qui aurait dû être présent au moment de l’inventaire (écart entre le stock physique et le stock informatique)

Ce taux se décline aussi en famille, en catégorie,…

  • Taux de remplissage

Mesurer le taux de remplissage d’une plateforme : occupation des emplacements, ce taux peut être mesuré par l‘outil informatique. Les WMS (Warehouse Management System) notamment permettent de le décliner à la typologie d’emplacement, aux zones de stockage,…

  • Classification de stocks (voir fiche outil)

Classer les stocks selon leur poids dans les ventes (ou dans les consommations) : en € ou en volume. On distingue généralement 4 classes A, B, C et D définies sur les taux suivants :

  •  Les produits A représentent 80% des ventes (ou des consommations)
  •  Les produits B représentent 15% des ventes (ou des consommations)
  •  Les produits C représentent 5% des ventes (ou des consommations)
  •  Les produits D ne sont pas vendus (ou pas consommés)

  • Taux d’occupation des machines

Mesurer en % l’occupation des machines par la production nécessaire pour satisfaire les ventes, les prévisions sur une période donnée par rapport à des gammes standards de production

  • Productivité

Mesurer la productivité : nombre de picking en préparation de commandes, nombre de camions en réception, en expédition, nombre de palettes expédiées, nombre de palettes rangées,…

  • Quelques indicateurs de production

  • % de « bons du 1er coup »
  • % de rebuts
  • % de second choix
  • Quantité produite par unité de main d’œuvre, pour une appréciation synthétique de la productivité d’un atelier
  • Productivité pour chaque étape

 

« Back to Glossary Index