MBA Achats Logistique en alternance : Interview de Benoît Aymard

Témoignage de Benoît : pourquoi un MBA Achats Logistique ?

Benoît AYMARD est tout fraichement titulaire d’un MBA Achats Logistique de l’ESCO Wesford Clermont-Ferrand, qu’il a choisi de réaliser en alternance.

Il a rédigé son mémoire sur le « Concept S&OP »

Pour cela, Benoît a interrogé des professionnels de la Supply Chain dont Bénédicte Krebs, Senior Manager au sein d’ALOER. Il a accepté de nous livrer son parcours et les raisons de son orientation vers la Supply Chain et la Logistique avec enthousiasme et bonne humeur !

MBA Achats Logistique Supply Chain Benoît AYMARD

Benoît, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis quelqu’un de simple, ouvert d’esprit et toujours prêt pour de nouvelles aventures et/ou challenges. Sportif, joueur de basket-ball depuis le plus jeune âge, j’aime évoluer dans un collectif.

Peux-tu nous dire en quoi consiste le MBA Achats Logistique ?

C’est un Master en école de commerce. Il offre à ses candidats le titre de  Manager de Projets, spécificité Achats, Logistique et Approvisionnements (Titre RNCP niveau I, code NSF : 310 et 320P, paru au JO du 25 juillet 2015, ECEMA). C’est une formation proposée en alternance (70% en entreprise, 30% à l’école) avec des intervenants qui cumulent expérience et dynamisme dans leurs secteurs d’activités respectifs.

Après ta licence STAPS*, pourquoi avoir choisi un cursus Supply Chain Logistique et Achats ?

J’ai fait une Licence STAPS un peu par « défaut ». Je n’avais pas de projet professionnel concret à la suite de mon BAC ES. Etant sportif, la Fac était pour moi la meilleure option. Mais une fois la licence Management du sport obtenue, l’approche trop théorique de la Fac m’a fait réfléchir sur mon avenir avant de me lancer tête baissée dans un Master STAPS. Après avoir échangé avec mes proches, mon attrait pour les mathématiques et mon esprit pragmatique et dynamique m’ont donné envie de découvrir le monde de la logistique.

Quel était ton objectif en suivant la voie d’un MBA en contrat d’alternance ?

Premièrement, je voulais me rapprocher de la réalité professionnelle. Selon moi, un contrat de professionnalisation permet de combler le fossé entre l’aspect théorique d’une formation et la réalité terrain. C’est le moyen idéal pour faciliter l’insertion d’un étudiant dans le monde professionnel à la fin de ses études. Deuxièmement, c’était le moyen de devenir autonome. En finissant mes études à presque 27ans, il était important pour moi de devenir indépendant.

Pourquoi avoir rejoint une société de services et de conseils en technologie de l’information pour effectuer ton alternance ?

Tout s’est fait un peu par hasard. Faisant une année de césure à l’étranger entre la Licence et le MBA, avant de partir, j’ai pu échanger avec la Directrice adjointe de mon école, Mme Laure Dupré, sur mon souhait de revenir faire un MBA en Septembre. Et quelques mois après, lors de la soirée des anciens élèves de l’école, Mme Dupré m’a mis en relation avec un ancien élève, devenu ingénieur au sein de CGI. On a beaucoup échangé sur l’entreprise et les opportunités d’évolutions qu’offrent ce secteur d’activité. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication représentent un domaine dynamique et attrayant, j’ai donc rapidement envoyé ma candidature.

Quelles missions précises t’ont été confiées ?

Quelques mois après le début de mon alternance, j’ai intégré un des projets phare de la restructuration Michelin de 2017 : le projet Sharp S&OP. J’ai occupé la fonction d’analyste fonctionnel. Évoluant avec les méthodes de travail Lean et Agile, mes missions étaient :

  • Assurer le lien entre les développeurs et les équipes Business
  • Contrôler les fonctionnalités et les données de l’application
  • Identification et qualification des bugs
  • Définir la stratégie de test

Quels types de postes et de carrière envisages-tu par la suite ?

A court terme, je souhaite confirmer les compétences acquises lors de mon MBA sur un projet SI (Systèmes d’Informations) dans le domaine de la Supply Chain. J’aimerai évoluer au poste de Business Analyst pour me rapprocher du côté métier Supply Chain. Notre domaine d’activité est fait d’opportunité et de nouveaux challenges réguliers, c’est ce qui me plaît. Il est donc difficile de se projeter à moyen terme. Mais à plus long terme, dans 10/15ans, je sens la fibre d’entreprendre, sans idées concrètes aujourd’hui. Du moins, je ne préfère pas les révéler.

Enfin, as-tu quelques conseils à partager avec celles et ceux qui se dirigent vers un MBA Achats Logistique ?

Si vous êtes dynamique, curieux et observateur, n’hésitez pas à venir découvrir ce domaine. Les Achats et la Supply Chain sont des domaines en pleine évolution, impactés par l’effet de mondialisation et le développement des nouvelles technologies. C’est donc un secteur qui est régulièrement fait de nouveaux challenges qui poussent ses acteurs à évoluer.

Merci Benoît !

*Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Téléchargez le mémoire de Benoît Concept S&OP