Exigences d’un cahier des charges – définition

Définition des exigences d’un cahier des charges

Tout projet informatique est lancé lors d’un appel d’offres pour répondre à un besoin d’utilisateur : disposer d’un outil informatique, d’une application pouvant gérer, enregistrer, diffuser,…telle ou telle autre tâche.

Dans la gestion de projet, l’une des étapes primordiales pour aboutir au choix de l’outil informatique répondant au mieux aux besoins des utilisateurs de ce futur outil est la rédaction du cahier des charges. Celui-ci devra exprimer de la façon la plus exhaustive possible les besoins des utilisateurs mais aussi ceux des services techniques (DSI, Infra) qui auront à administrer la future application.

La mise en forme des cahiers des charges passe par une étape de recueil du besoin. Il s’agit d’entretiens au cours desquels les utilisateurs expriment leurs besoins, les documentent et les illustrent en partant de leurs tâches actuelles, puis projetant celles-ci une fois l’outil implémenté.

Pour pouvoir comparer les solutions du marché, ou pour pouvoir départager les éditeurs qui répondront au cahier des charges (via un appel d’offres), il est plus simple de classifier chacun des besoins exprimés sous forme d’exigences puis de pondérer celles-ci : obligatoire – souhaitée – de confort. Ces exigences seront présentées dans un tableau EXCEL pour obtenir au global une note pour chacune des solutions.

Des exigences de différents niveaux

  • Les objectifs stratégiques seront fixés par la Direction générale. Ils feront l’objet d’un document particulier qui pourra être repris ou rappelé dans le cahier des charges,
  • Les exigences liées à l’organisation : elles découlent des objectifs ou des contraintes organisationnelles ou réglementaires,
  • Les exigences générales : le chiffre d’affaires – CA, la représentation de la société en France, le % du CA utilisé en développement, les dernières références clients, les principaux concurrents,…
  • Les exigences techniques préciseront les modules techniques nécessaires, les incompatibilités, les temps de réponse,…
  • Les exigences de niveau intermédiaire correspondent aux points de vues des utilisateurs. Il s’agit d’exigences comportementales, de cas d’utilisation, ou d’exigences de qualité,
  • Les exigences basiques : elles décrivent sous la forme de phrases « Le système doit… » des exigences fonctionnelles ou non fonctionnelles, des contraintes, d’ordre technique ou autre, ou des exigences d’interface.

Cette classification permet de structurer la spécification en « couches » d’exigences de plus en plus détaillées. Elles ne donneront pas toutes lieu à une notation mais elles seront tout autant, au moment du choix du prestataire et en complément des éléments budgétaires, des éléments prépondérants.

 

 

« Back to Glossary Index