CPC – Coût de Passation de Commande – Définition

CPC – Coût de Passation de Commande – définition

Coût de Passation de Commande - CPC - Ordering Cost

Par­lons du Coût de Pas­sa­tion de Com­mande – CPC, ou orde­ring cost – OC en anglais. En effet, le CPC repré­sente un coût non négligeable.

De manière géné­rale, le CPC se cal­cul comme suit : somme des coûts fixes et variables liés aux appro­vi­sion­ne­ment / nombre de com­mandes et est expri­mé en devise ou par ordre d’ap­pro­vi­sion­ne­ment. Une autre défi­ni­tion nous dit : 

Dans le cal­cul de la série éco­no­mique, coût qui est pro­por­tion­nel au nombre de com­mandes pas­sées ou de lots lancés. 

APICS Dic­tio­na­ry©, APICS 2008

Il doit être pris en compte dans les coûts (y com­pris cachés) de ges­tion des stocks !

Le Coût de Passation de Commande tiendra compte

  • du coût du pro­ces­sus de la com­mande elle-même. Il inclu­ra les frais liés à l’émission d’une com­mande. Sans oublier les frais admi­nis­tra­tifs notam­ment liés au trai­te­ment des fac­tures et à la comptabilité.
  • par­fois, des coûts de la logis­tique amont : trans­port et récep­tion (déchar­ger, ins­pec­ter…). Incluez éga­le­ment les frais asso­ciés aux assurances.

A noter : un niveau faible de stock entraîne des coûts de pos­ses­sion de stock réduits. A l’inverse, il génère des coûts de pas­sa­tion ou de lan­ce­ment des com­mandes éle­vés du fait d’un choix de réap­pro­vi­sion­ne­ments plus fréquentes.

C’est quoi la passation de commande ?

La com­mande est une inten­tion ver­bale ou écrite soit un docu­ment, une infor­ma­tion dres­sé par un client à un four­nis­seur qui crée des obli­ga­tions réci­proques pour les deux parties :

  • Livrai­son du four­nis­seur conforme au trip­tyque quan­ti­té, qua­li­té, délais
  • Règle­ment par le client selon les condi­tions établies
  • Toutes autre obli­ga­tions contrac­tuelles défi­nies au préalable.

Elle peut prendre la forme de bon ou bul­le­tin de com­mande, coup de télé­phone, email etc.

Comment calculer le coût d’acquisition ?

Aus­si nom­mé coût d’acquisition ou coût d’a­chat en anglais adqui­si­tion cost, cor­res­pond au coût d’ob­ten­tion d’une ou plu­sieurs uni­tés d’un article. Il est obte­nu en mul­ti­pliant la quan­ti­té com­man­dé par le coût unitaire.

Il est à ne pas confondre avec le coût de pas­sa­tion de commande. 

Cette publi­ca­tion est éga­le­ment dis­po­nible en : English (Anglais)

« Back to Glossary Index