Bilan Carbone et Green Supply Chain – définition

« Back to Glossary IndexBilan Carbone image

 

Bilan Carbone et Green Supply Chain

« Le bilan car­bone, des enjeux colos­saux, des moyens insuf­fi­sants » comme le titrait la tri­bune du N°41 du SUPPLY CHAIN MAGAZINE de JANVIER-FÉVRIER 2010.

Le Bilan Car­bone® est la démarche de comp­ta­bi­li­sa­tion créée par l’Ademe en 2002. Trans­fé­rée à l’Asso­cia­tion Bilan Car­bone (ABC) en octobre 2011 elle reste, avec la Green Sup­ply Chain un enjeu de taille, tant par la res­pon­sa­bi­li­sa­tion socié­tale que pour s’adapter à de nou­veaux contextes éco­no­miques et réglementaires. 

Un bilan carbone et Green Supply Chain : pourquoi faire ?

Le bilan car­bone est un outil de cal­cul de l’ensemble des émis­sions de gaz à effet de serre – GES – d’une entre­prise. Avec les résul­tats obte­nus, les res­pon­sables indus­triels connaissent l’empreinte car­bone de leur acti­vi­té sur l’environnement.

Le bilan car­bone n’est pas encore obli­ga­toire pour toutes les entre­prises. Seules les entre­prises de plus de 500 sala­riés doivent comp­ta­bi­li­ser leurs émis­sions en réa­li­sant un “Bilan car­bone GES régle­men­taire”.

Ain­si, les bilans éta­blis après le 1er jan­vier 2016 doivent être trans­mis et publiés via la plate-forme infor­ma­tique des bilans d’émissions de gaz à effet de serre admi­nis­trée par l’Ademe.

Concrètement, le bilan carbone permet aux entreprises 

  • de connaître leur niveau d’émissions de gaz à effet de serre : afin d’établir un plan d’action visant à les réduire
  • d’anti­ci­per les fluc­tua­tions des tarifs de l’énergie fos­sile et de s’en éman­ci­per éven­tuel­le­ment même partiellement

Bilan carbone : principe de fonctionnement

L’entreprise qui réa­lise son bilan car­bone fait appel soit à un pres­ta­taire cer­ti­fié par l’ADEME soit elle dis­pose en interne d’un col­la­bo­ra­teur nom­mé et for­mé à cette méthode.

Le pro­ces­sus du bilan car­bone est décli­né en plu­sieurs étapes et s’inscrit dans une volon­té et une démarche d’a­mé­lio­ra­tion conti­nue qui passe néces­sai­re­ment par :

  • une logique de sui­vi qui per­met, au fil du temps, la col­lecte de don­nées et le sui­vi d’in­di­ca­teurs de mise œuvre ;
  • une logique d’évaluation des­ti­née à l’a­na­lyse des indi­ca­teurs, la véri­fi­ca­tion de l’at­teinte des objec­tifs, l’op­ti­mi­sa­tion du plan d’ac­tions, etc.

Strategie bas carbone d'une organisation

 Bilan carbone et Green Supply Chain

On entend par Green Sup­ply Chain une Sup­ply Chain qui res­pecte des mesures éco­lo­giques prises par l’entreprise.

De l’approvisionnement en matières pre­mières au trans­port final en pas­sant par la fabri­ca­tion du pro­duit, tous les aspects de la sup­ply chain prennent une logique durable afin de réduire l’impact éco­lo­gique de l’entreprise.

Leviers d’action pour une Green Supply Chain

  • Mettre en place d’une poli­tique environnementale
  • Uti­li­ser des tech­no­lo­gies propres : effi­ca­ci­té éner­gé­tique, bio­car­bu­rants et pro­duits chi­miques bio, smart grid, sto­ckage de l’éner­gie, solaire… même si cer­taines tech­no­lo­gies dites vertes ou propres sont jugées discutables
  • Uti­li­ser des matières et com­po­sants moins pol­luants et des sub­stances non (moins) toxiques
  • Dimi­nuer la consom­ma­tion d’énergie
  • Réduire les déchets de pro­duc­tion et embal­lages inter­mé­diaires : éco-concep­tion, desi­gn, packa­ging et recyclage…
  • Sécu­ri­ser et s’as­su­rer de la tra­ça­bi­li­té de l’ensemble des flux
  • Entre­pôt éco-res­pon­sable, équi­pe­ments et outils logis­tiques à éner­gie basse
  • Mutua­li­ser la logis­tique : mul­ti-four­nis­seurs et multi-clients
  • Opti­mi­ser les expé­di­tions et le déve­lop­pe­ment du trans­port mul­ti­mo­dal et durable
  • Inté­grer la « Reverse Logis­tic » : logis­tique inverse ou logis­tique des retours

 

« Back to Glossary Index