Bottleneck ou goulot d’étranglement – définition

Bottleneck ou goulot d’étranglement

  Bottleneck ou goulot d’étranglement

Dans la chaîne de fabri­ca­tion, les machines et les ate­liers n’ont pas for­cé­ment une capa­ci­té de pro­duc­tion iden­tique à l’heure. La vitesse de tra­vail et le ren­de­ment varient selon les tâches et les postes d’un pôle à l’autre. Les res­sources à faibles capa­ci­tés sont par­fois un frein pour le ren­de­ment jour­na­lier. Si elles ne sont pas iden­ti­fiées et prises en compte dans la pla­ni­fi­ca­tion, elles vont géné­rer à leur niveau, des stocks qui ne ces­se­ront de croître.

Une méthode pro­pose de tra­vailler sur les bot­tle­neck ou gou­lots d’étranglement de la chaîne de fabri­ca­tion. En effet, ces der­niers sont sus­cep­tibles de dimi­nuer la taille du flux de pro­duc­tion et d’aug­men­ter la taille des stocks intermédiaires.

Selon cette méthode, l’OPTOpti­mi­zed Pro­duc­tion Tech­no­lo­gy, il faut dimen­sion­ner les volumes de flux à par­tir de la capa­ci­té des gou­lots afin d’éviter la consti­tu­tion de stocks inutiles.

La méthode OPT – Optimized Production Technology

  • c’est le point d’un pro­ces­sus res­pon­sable de la limi­ta­tion de la capa­ci­té de pro­duc­tion ou encore, une ins­tal­la­tion, une fonc­tion, un dépar­te­ment ou une res­source dont la capa­ci­té est infé­rieure à la demande correspondante
  • Par exemple : une machine ou un centre de charge est un gou­lot d’étranglement – bot­tle­neck lorsque les tra­vaux sont effec­tués à un rythme plus faible que celui demandé.

 

 

« Back to Glossary Index