ADR – définition

« Back to Glossary Index

Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route

  ADR - Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route

L’ADRAccord euro­péen rela­tif au trans­port inter­na­tio­nal des mar­chan­dises Dan­ge­reuses par Route – concerne tout trans­port ter­restre de mar­chan­dises dan­ge­reuses, ain­si que toutes les opé­ra­tions de char­ge­ment ou de déchar­ge­ment de mar­chan­dises dan­ge­reuses d’un véhi­cule rou­tier, d’un wagon de che­min de fer ou d’un bateau de navi­ga­tion inté­rieure en vue de, ou après, l’exé­cu­tion d’un tel trans­port effec­tué en tota­li­té ou en par­tie sur le ter­ri­toire de l’U­nion Européenne.

L’ADR comporte des règles techniques relatives

  • à la défi­ni­tion des matières par classes, selon leurs risques (explo­sifs, gaz com­pri­més ou liqué­fiés, inflam­mables, toxiques, radio­ac­tifs, cor­ro­sifs, etc.)
  • aux embal­lages (dis­po­si­tions tech­niques, essais, pro­cé­dure d’agrément des embal­lages et mar­quage distinctif)
  • aux citernes (construc­tion, agré­ment des pro­to­types et épreuves de résis­tance et d’étanchéité)
  • aux véhi­cules (cir­cuits élec­triques, extinc­teurs, frei­nage, limi­ta­tion de vitesse par construc­tion, maté­riel de pre­mière inter­ven­tion, cer­ti­fi­cat d’agrément)
  • à l’éti­que­tage et à la signa­li­sa­tion, de telle sorte que les ser­vices d’intervention et de secours soient immé­dia­te­ment infor­més de la pré­sence de matières dangereuses

Quelles sont les différentes classes de danger de l’ADR ?

Selon l’A­DR, les classes de mar­chan­dises dan­ge­reuses sont les suivantes : 

  • Classe 1 – Matières et objets explosibles
  • Classe 2 – Gaz
  • Classe 3 – Liquides inflam­mables (matières liquides et objets conte­nant de telles matières, ayant un point d’éclair infé­rieur à 60°C ain­si que les matières liquides explo­sibles désensibilisées)
  • Classe 4.1 – Matières solides inflam­mables, matières auto-réac­tives et matières explo­sibles désen­si­bi­li­sées solides
  • Classe 4.2 – Matières sujettes à l’in­flam­ma­tion spontanée
  • Classe 4.3 – Matières qui, au contact de l’eau, dégagent des gaz inflammables
  • Classe 5.1 – Matières comburantes
  • Classe 5.2 – Per­oxydes organiques
  • Classe 6.1 – Matières toxiques
  • Classe 6.2 – Matières infectieuses
  • Classe 7 – Matières radioactives
  • Classe 8 – Matières corrosives
  • Classe 9 – Matières et objets dan­ge­reux divers

Comment classer les mélanges et les déchets ?

Cer­tains mélanges ou déchets ne sont pas nom­mé­ment iden­ti­fiés dans l’ADR.

Il appartient alors au pro­duc­teur, expé­di­teur ou au char­geur de ces mar­chan­dises de les clas­ser dans une rubrique géné­rique dite « nsa » (« non spé­ci­fiée par ailleurs ») ou dans une rubrique géné­rale dite « rubrique col­lec­tive ».

Ce clas­se­ment prend en compte les carac­té­ris­tiques phy­si­co-chi­miques des mar­chan­dises et le degré de dan­ger pré­pon­dé­rant du mélange ou du déchet. 

Régulièrement modifié et mis à jour, l’ADR comporte neuf parties

Par­tie 1

Dis­po­si­tions générales

Par­tie 2

Clas­si­fi­ca­tion

Par­tie 3

Liste des mar­chan­dises dan­ge­reuses, dis­po­si­tions spé­ciales et exemp­tions rela­tives aux quan­ti­tés limi­tées et aux quan­ti­tés exceptées

Par­tie 4

Dis­po­si­tions rela­tives à l’utilisation des embal­lages et des citernes

Par­tie 5

Pro­cé­dures d’expédition

Par­tie 6

Pres­crip­tions rela­tives à la construc­tion des embal­lages, grands réci­pients pour vrac, citernes, et conte­neur pour vrac et aux épreuves qu’ils doivent subir

Par­tie 7

Dis­po­si­tions concer­nant les condi­tions de trans­port, le char­ge­ment, le déchar­ge­ment et la manutention

Par­tie 8

Pres­crip­tions rela­tives aux équi­pages, à l’équipement et à l’exploitation des véhi­cules et à la documentation

Par­tie 9

Pres­crip­tions rela­tives à la construc­tion et à l’a­gré­ment des véhicules

Consul­ter l’Ac­cord euro­péen rela­tif au trans­port inter­na­tio­nal des mar­chan­dises Dan­ge­reuses par Route sur le site de la Com­mis­sion Eco­no­mique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU)

 

« Back to Glossary Index