GMAO – Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur – définition

GMAO est l’acronyme de Ges­tion de Main­te­nance Assis­tée par Ordi­na­teur. Il s’agit d’une méthode de ges­tion assis­tée d’un logi­ciel des­ti­née aux ser­vices de main­te­nance d’une entre­prise. La main­te­nance recouvre l’ensemble des opé­ra­tions d’en­tre­tien d’un maté­riel technique.

GMAO - Maintenance d'entretien d'un matériel techniqueLa GMAO indus­trielle concerne :

  • la main­te­nance préventive
  • la main­te­nance conditionnelle
  • la main­te­nance corrective

Quel est le but de la GMAO ?

L’une des pre­mières fonc­tions de la GMAO est d’apporter une assis­tance auto­ma­ti­sée à la ges­tion de la main­te­nance dans une entre­prise, dans les domaines suivants : 

  • la pro­duc­tion,
  • l’ex­ploi­ta­tion des équipements,
  • les ser­vices de ges­tion finan­cière. Par exemple : ges­tion du renou­vel­le­ment de parc (auto­mo­biles, machines…) et des contrats de maintenance…

Pourquoi mettre en place une GMAO – Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur ?

Une main­te­nance inadap­tée peut entraî­ner des coûts liés à :

  • des temps d’arrêt imprévus,
  • des délais de répa­ra­tion élevés,
  • un sur­sto­ckage ou une indis­po­ni­bi­li­té de pièces détachées,
  • un manque d’informations sur les coûts et les acti­vi­tés de réparation.

A contra­rio, une main­te­nance per­for­mante consti­tue­ra une source de pro­fit.

Elle per­met­tra d’améliorer la ren­ta­bi­li­té des ins­tal­la­tions de l’entreprise à court et à long terme ain­si que la per­for­mance de la pro­duc­tion. 

Quelles sont les fonctionnalités des GMAO ?

Une GMAO vise à assis­ter les ser­vices main­te­nance des entre­prises dans leurs mis­sions. Ain­si, les fonc­tion­na­li­tés d’une GMAO couvrent la plu­part du temps :

  • la ges­tion des équi­pe­ments : l’in­ven­taire des équi­pe­ments, leur loca­li­sa­tion, la ges­tion d’in­for­ma­tions dédiées par type d’é­qui­pe­ment : pro­duc­tion, bâti­ments, machines, véhi­cules, réseaux, ordi­na­teurs, etc
  • la ges­tion de la main­te­nance : cor­rec­tive (ordres de tra­vaux, ou ordres de main­te­nance) mais aus­si la ges­tion des demandes d’in­ter­ven­tion per­met­tant de signa­ler une ano­ma­lie prise en compte par la maintenance
  • la ges­tion de la mise en sécu­ri­té des ins­tal­la­tions pour les tra­vaux de main­te­nance : consi­gna­tion, cen­tra­li­sa­tion, auto­ri­sa­tion de sécu­ri­té, décon­si­gna­tion,… per­met­tant le ver­rouillage opti­mal d’une ins­tal­la­tion pen­dant des opé­ra­tions de maintenance
  • la ges­tion des stocks : maga­sins et entre­pôts, quan­ti­tés mini­mum et maxi­mum, de réap­pro­vi­sion­ne­ment, d’ana­lyse ABC, picking list, réfé­ren­ce­ment et recherche, articles de rechange, cata­logue four­nis­seurs, etc
  • la ges­tion des achats : des pièces déta­chées ou de ser­vices (sous-trai­tance, for­fait ou régie), des cycles des devis, des demandes d’a­chat, de commande/réception et retours four­nis­seur, fac­tu­ra­tion, etc
  • la ges­tion du per­son­nel et du plan­ning : acti­vi­tés, métiers, plan­ning de charge, pré­vi­sion­nel, poin­tage des heures, etc
  • la ges­tion des coûts et de bud­get : de main d’œuvre, de stocks, d’a­chat, de loca­tion de maté­riel, de pré­pa­ra­tion des bud­gets, sui­vi pério­dique, rap­ports d’é­cart, etc.

Les GMAO dis­posent éga­le­ment d’indi­ca­teurs de performance/KPI. Un cock­pit de pilo­tage et des tableaux de bord per­mettent aux ser­vices dédiés de gérer l’activité de main­te­nance, les alertes…

De la GMAO à l’Enterprise Asset Management

La GMAO est sou­vent la seule appli­ca­tion de l’en­tre­prise qui « archive » la des­crip­tion com­plète et tech­nique de l’en­semble de ses équipements.

Ain­si, cer­taines GMAO ont déve­lop­pé des fonc­tion­na­li­tés s’ap­puyant sur cette connais­sance des équi­pe­ments, au-delà des pro­ces­sus de main­te­nance pure.

On note­ra par exemple, le sui­vi de cer­taines réglementations :

  • la norme ATEX dans l’in­dus­trie qui régit au niveau euro­péen la pro­tec­tion des tra­vailleurs dans les zones poten­tiel­le­ment dangereuses,
  • le contrôle tech­nique de véhicules,
  • la maté­riau-vigi­lance dans les hôpi­taux et les éta­blis­se­ments de san­té qui gère la sur­veillance des inci­dents ou des risques d’incidents met­tant en cause un dis­po­si­tif médical

Et aus­si, la ges­tion de cer­tains pro­ces­sus métier liés aux équipements :

  • le sui­vi des consom­ma­tions dans les transports,
  • la ges­tion des plans dans le bâtiment, …

L’a­jout de ces fonc­tion­na­li­tés a ame­né les édi­teurs de GMAO à déve­lop­per des logi­ciels d’EAM – Enter­prise Asset Mana­ge­ment ou ges­tion des équi­pe­ments de l’en­tre­prise en français.

Ces solu­tions d’EAM allient des sys­tèmes, des ser­vices et des logi­ciels pour contrôler/suivre les actifs et les équi­pe­ments qui peuvent être uti­li­sés bien au-delà du ser­vice maintenance.

 

 

 

« Back to Glossary Index