Pourquoi les sociétés s’intéressent aux réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux : facebook, twitter, viadeo, linkedin, xing

 

 

Les réseaux sociaux, des réactions dubitatives

Les réseaux sociaux : un concept lourd de sens qui revêt des significations différentes selon qui l’emploie. La plupart pensent immédiatement à « Facebook ™ » et « Twitter », avec leur cortège de photos de soirées et autres fameux « 140 caractères ». Mais les réseaux sociaux sont loin de se limiter à ces vecteurs. La frontière entre technologies émergentes et techniques considérées traditionnelles tant elles sont profondément ancrées (l’e-mail ou la messagerie instantanée, par exemple) est trouble, en expansion et mouvante.
Cette évolution pose une question essentielle sur les réseaux sociaux. Quel rôle, à supposer qu’ils en aient un, jouent-ils quant à la manière dont les employés interagissent dans un environnement professionnel ?
« Dubitatives » est sans doute le meilleur qualificatif pour les réactions de nombreux dirigeants à l’évocation du sujet. Bon nombre d’entre eux n’y voient aucun intérêt et s’inquiètent même de possibles effets néfastes. Il leur semble déjà difficile d’empêcher les employés de publier sur Facebook ou Twitter, à titre personnel pendant les heures de travail. Alors pourquoi leur fournir encore un autre vecteur pour perdre leur temps ?

Une prudence stratégiquement risquée

Si l’on comprend aisément pourquoi les entreprises font preuve de prudence avec les réseaux sociaux, négliger complètement ces derniers serait très risqué. À cause d’une perception erronée de ces technologies, certaines entreprises pourraient passer à côté d’une formidable occasion. L’occasion de réinventer la collaboration entre leurs employés tout en générant des avantages susceptibles de changer la donne. La clé est d’appliquer les principes des réseaux sociaux de telle sorte qu’ils soient porteurs de valeur ajoutée dans un environnement professionnel. Lire la suite